Projets



Mieux comprendre la croissance des algues bleues

Le Waterschap Rijn & IJssel teste un nouveau système de mesure des algues bleues, qui enrichit les connaissances et qui demande moins de travail.

A Groenlo (Pays-Bas), le Waterschap Rijn & IJssel teste un nouvel appareil d’Eijkelkamp Soil & Water pour mesurer les concentrations d’algues bleues. Ceci peut contribuer à une meilleure compréhension de la croissance des algues bleues. Il s’agit d’une sonde Aquaread AP-7000 équipée de plusieurs capteurs qui effectuent des mesures tous les quarts d’heure, jour après jour. ‘Un des capteurs mesure la présence d’algues bleues’ explique Annemarie Kramer, Medior Specialist Planification au sein du Waterschap. ‘Les algues bleues sont des cyanobactéries, dont beaucoup d’espèces produisent des toxines’ qui peuvent être dangereuses pour l’homme en cas de prolifération excessive.

La sonde Aquaread AP-7000 mesure la concentration de ces bactéries et fournit des données en continu. Elle mesure non seulement les teneurs en algues et en algues bleues, mais aussi la température, le taux d’acidité et la conductivité. ‘Eijkelkamp Soil & Water envoie toutes les données de mesure via le Global Data Transmitter Multiple’, poursuit Mme Kramer-Hoenderboom. ‘Dès ce moment-là, elles sont également à notre disposition.’

Une autre façon de collecter des données

L’appareil de mesure est nouveau pour le Waterschap, de même que la manière de collecter les données. ‘Jusqu’à présent, je parcours la zone muni d’une sonde pour la mesure des cyanobactéries’, déclare le collaborateur technique Bob van IJzendoorn. ‘Avec le nouveau système, des mesures sont effectuées en continu. Cela devrait permettre de détecter une prolifération d’algues bleues plus tôt.’

Outre la densité des algues, d’autres paramètres sont mesurés, comme la température et la conductivité. Le Waterschap analyse les paramètres combinés et peut comparer le développement des algues aux autres valeurs mesurées.

‘A l’avenir, ceci permettra peut-être une détection précoce des cyanobactéries,’ explique Annemarie Kramer. Le waterschap utilise la sonde Aquaread AP-7000, qui peut comporter dix capteurs maximum. Il s’agit d’un appareil compact facile à transporter. La sonde possède un essuie-glace qui nettoie régulièrement les capteurs. ‘Je dois moins nettoyer les capteurs et j’ai l’impression que les mesures restent stables, si bien que je dois calibrer moins souvent’, déclare Bob van IJzendoorn. ‘Je dois encore trouver la bonne fréquence.’

Stade expérimental

L’application de la sonde Aquaread en est encore au stade expérimental. ‘Nous recueillons pour l’instant un tas de données qui doivent encore être analysées’, ajoute Annemarie Kramer. ‘Ceci nous éclairera peut-être sur la cause du phénomène des algues bleues.’

Dans la pratique, le waterschap trouve la sonde Aquaread AP-7000 agréable à utiliser. C’est un instrument maniable, offrant de nombreuses fonctionnalités et nécessitant peu d’entretien. La sonde Aquaread AP-7000 offre des possibilités de surveiller la prolifération des cyanobactéries de près.’

Discutez de votre projet avec Eijkelkamp Soil & Water

Curieux de savoir ce que nous pouvons faire pour votre projet d'eau ou sol?
Remplissez le formulaire ci-dessous pour un rendez-vous.


* This field is required

Pour faciliter votre visite sur notre site internet, nous utilisons des cookies pour vous montrer du publicité pertinente. Si vous continuez votre visite, nous supposons que vous acceptez les cookies de eijkelkamp.com

OK