Projets



Du passé noir à l'avenir vert

Maître d'ouvrage

Heerlen

Exécuté par

Eijkelkamp Soil & Water

Pays

Pays-Bas

« La pression ne cesse d'augmenter dans notre sous-sol. Il est essentiel d'établir des plans précis. Et c'est précisément ce qui nous occupe chaque jour au sein du service de l'Aménagement du territoire et du développement économique de la commune d'Heerlen. Nous nous efforçons d'aménager de façon optimale l'espace disponible pour l'ensemble des habitants et entreprises d'Heerlen. »

Jean Weijers : « Je fais moi-même partie de ce service en tant que Spécialiste du sol et de l'exploitation minière et me concentre essentiellement sur l'environnement et le développement durable. Les eaux souterraines jouent ici un rôle important. Aux Pays-Bas, nous possédons les eaux souterraines les plus propres et il doit toujours en être ainsi. Surtout ici à Heerlen où, aujourd'hui encore, nous devons faire face aux conséquences de l'exploitation minière d'antan. »

Les effets à retardement de l'exploitation minière

« La dernière mine d'Heerlen, l'Oranje Nassau 1, a fermé ses portes en 1974. Jusqu'en 1994, les eaux minières ont continué à être pompées afin d'éviter que les mines allemandes voisines ne se retrouvent sous les eaux. En effet, les mines étaient reliées entre elles afin d'offrir des sorties de secours. Chaque année, des millions de mètres cubes d'eaux minières étaient pompés. Elles étaient déjà surveillées à l'époque, ce qui nous permet de voir que, jusqu'en 1994, les niveaux restent les mêmes mais après 1994, suite à la fermeture des mines allemandes et à l'arrêt des pompes, l'eau monte. »

« Notre sol est chaque jour plus important et doit être surveillé »
Jean Weijers - Spécialiste du sol et de l'exploitation minière

« Nous avons donc des eaux minières. Il s'agit d'un type d'eaux souterraines que nous appelons eaux minières en raison de sa composition différente. Elles sortent de la roche minière carbonifère, sont légèrement plus salées que les eaux souterraines et contiennent également une petite quantité de métaux lourds. Elles ne peuvent donc pas être déversées dans l'eau de surface. En ce sens, on pourrait penser que ces eaux sont polluées, mais il s'agit d'une composition naturelle. »

« Les eaux minières ont monté depuis le point le plus profond, à 700 mètres, pour atteindre leur niveau actuel. Au début, cela est allé très vite. Mais plus le niveau montait, plus la montée ralentissait. À l'heure actuelle, les eaux minières montent en moyenne de 1 centimètre par jour. La montée des eaux minières a également un impact sur les eaux souterraines. Nous pouvons dire que les eaux minières salées poussent les eaux souterraines douces vers le haut. Les eaux minières se trouvent dans la roche carbonifère. Celle-ci est recouverte d'une couche de mort-terrain de 100 mètres d'épaisseur environ. Ce mort-terrain se compose de toutes sortes de matériaux comme de l'argile, du sable, du gravier et du calcaire. Il abrite également la nappe phréatique. Ces eaux minières montantes ont notamment un effet sur le niveau des eaux souterraines, mais pas tellement sur la qualité des ces eaux. »

« Le changement climatique va de pair avec une modification du régime des précipitations. Nous voulons en connaître les conséquences sur les eaux souterraines. »

Surveillance obligatoire

« Dans de la cadre de l'exploitation minière fermée, comme ici à Heerlen, deux types de matériau étaient globalement remontés à la surface. L'un était le charbon qui était directement évacué puis utilisé. L'autre était le matériau dégagé lors de la réalisation des galeries et puits. Il s'agit de roche carbonifère, de schistes et de grès qui renfermaient également des concentrations accrues de métaux comme le nickel. Ce matériau aboutissait directement sur les terrils. Si vous étiez venu à Heerlen il y a plusieurs décennies, vous auriez vu ces terrils partout dans le paysage. Aujourd'hui, ils ne sont presque plus reconnaissables du fait qu'ils ont été entièrement déblayés ou lissés après 1974. »

« Le terril d'Oranje Nassau 1 a été en grande partie étalé pour construire un quartier résidentiel et un parc dessus. Mais en-dessous, le matériau carbonifère est toujours là. Dans les années 70 et 80 du siècle dernier, ce sujet a fait polémique. L'opinion voulait savoir quoi en faire et l'impact que cela avait sur la santé de la population. Pour cela, il était indispensable de savoir où se trouvait quoi et vers où cela se déplaçait. Pour répondre à la deuxième question, nous devons nous intéresser aux eaux souterraines. Dans cette optique et pour d'autres types de pollutions, l'importance de la surveillance était déjà reconnue à l'époque. Un réseau de points de mesure des eaux souterraines a donc été mis en place pour surveiller le niveau comme la qualité des eaux souterraines.

 La commune souhaitait également pouvoir suivre les pollutions éventuellement présentes. Un autre aspect nécessitant une surveillance est le changement climatique. Le changement climatique va de pair avec une modification du régime des précipitations. À l'avenir, nous nous attendons à des averses d'une plus grande intensité. Nous voulons en connaître les conséquences sur les eaux souterraines. Les égouts ont également un rôle à jouer. Lors de l'entretien des égouts, vous devez connaître les dimensions et les endroits auxquels les eaux souterraines gisent afin de pouvoir déterminer à l'avance s'il faut drainer ou non. Une quatrième raison, particulièrement importante pour Heerlen, concerne l'énergie. En effet, les eaux minières sont utilisées depuis 2009 pour chauffer et climatiser les bâtiments, maisons et bureaux. En outre, en tant que commune, nous avons une obligation envers les eaux souterraines. »

Pourquoi Eijkelkamp Soil & Water ?

« Il y a quelques années, le réseau de mesure des eaux souterraines a été contrôlé en détails. Il s'est avéré qu'un grand nombre d'enregistreurs ne fonctionnaient plus. Nous avons alors décidé de réaménager le réseau de mesure. Un appel d'offres s'en est suivi et parmi toutes les entreprises participantes, Eijkelkamp Soil & Water s'est distinguée tant par les prix que par les produits. Le projet initial consistait à remplacer uniquement les enregistreurs défectueux. Mais les enregistreurs de niveau d'eau Diver proposés s'étant révélés plus économiques que prévus, nous avons décidé d'en équiper tous les points de mesure. »

« Nous avons également conclu un contrat d'entretien de 5 ans avec Eijkelkamp Soil & Water. Nous ne voulions pas être en charge de l'entretien. Dans le cadre de l'appel d'offres, cela a posé problème à certains prestataires. En effet, ils n'étaient pas en mesure de l'assurer eux-mêmes. Avec Eijkelkamp Soil & Water, nous disposions d'une prestation tout-en-un : le matériel adapté, l'installation, l'entretien, la gestion et l'exportation des données. Parallèlement, nous avons également été séduits par la manière dont les données sont validées. Nous ne collectons pas encore les données par télémétrie. Nous en connaissons les avantages : la fréquence réduite des tournées et la visibilité

Discutez de votre projet avec Eijkelkamp Soil & Water

Curieux de savoir ce que nous pouvons faire pour votre projet d'eau ou sol?
Remplissez le formulaire ci-dessous pour un rendez-vous.


* This field is required

Pour faciliter votre visite sur notre site internet, nous utilisons des cookies pour vous montrer du publicité pertinente. Si vous continuez votre visite, nous supposons que vous acceptez les cookies de eijkelkamp.com

OK